Annexe 2 : La grille d’évaluation du français oral (extrait du manuel APS, Faculté des sciences de l’éducation. Université Laval. 1996) et l’entente inter-juge pour apprécier l’oral (tableau A)

L'évaluation du français oral des candidates et des candidats se fera par appréciation globale. La notation sera la suivante :

8 à 10 pts La personne respecte les règles de la grammaire et de la syntaxe, le vocabulaire est généralement correct et l'élocution lui permet d'être bien entendue. EXCELLENT .

5 à 7 pts L'expression orale de la personne présente des lacunes grammaticales, syntaxiques ou lexicales, mais ceci pourra s'améliorer en cours de formation. ACCEPTABLE .

0 à 4 pts La personne respecte très peu les règles de la grammaire et de la syntaxe. le vocabulaire est pauvre et limité et la présentation orale ne permet pas une bonne audition. FAIBLE .

L’entente inter-juges pour apprécier l’oral

Dans le cas de l’oral, nous n’avions pas le détail des notes des trois juges pour la cohorte 1995. Cependant, nous présentons au tableau suivant, les corrélations entre les notes de chacun des juges et la note consensuelle finale pour les cohortes de 1996 et de 1997.

Tableau A: Les coefficients de corrélations entre les notes des juges et le consensus pour évaluer l’oral pour les cohortes de 1996 et de 1997.

 

Cohorte 1996

Cohorte 1997

Juge1

.68***, n=355

.79***, n=461

Juge2

.86***, n=378

.84***, n=454

Juge3

.82***, n=381

.82***, n=452

*** p<.0001

Les corrélations obtenues sont toutes significatives et élevées. Nous assumons que c’est le cas également pour la cohorte de 1995. En effet, il s’agit en général du même bassin de juges qui participent à la sélection des candidats et des candidates aux études au BÉPEP.