Annexes

Table des matières

La République du Mali est située dans l’hémisphère Nord du continent africain, entre les 10o et 20o de latitude Nord, au carrefour des routes méridiennes allant du désert à la forêt et du grand axe Ouest-Est Sénégal-Niger. Le Mali couvre une superficie de 1 241 300 Km2, soit 1/25 de la superficie totale de l’Afrique et n’a pas de façade maritime. Le Mali est limité : Au Nord et au Nord-Est par l’Algérie, au sud par la côte d’Ivoire et la Guiné, à l’Ouest par le Sénégal et la Mauritanie, à l’est par le Niger, au sud par le Burkina Faso.

Le climat se caractérise par, une saison sèche dont la durée diminue du Nord au Sud de mars à juin. Une saison humide de juin à septembre et une intersaison caractérisée par sa fraîcheur d’octobre à février. L’amplitude thermique varie de 23oC au mois de janvier à 33oC en mai. Elle dépasse rarement 27oC dans le Delta intérieur.

Le Mali est arrosé par deux grands fleuves : le fleuve Niger sur 1700 km et le fleuve Sénégal. En plus de ces fleuves plusieurs lacs arrosent le pays en plusieurs endroits.

Le Mali est divisée en huit régions qui sont : Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal. A ces six régions s’ajoute le district de Bamako. Les régions de Tombouctou, Gao et Kidal sont situées dans le désert avec de fortes températures, une pluviométrie faible ou inexistante et des sols sablonneux pauvres en éléments nutritifs.

L’économie du Mali est principalement basée sur l’agriculture et l’élevage. Au Mali la culture des céréales occupe 86% de la population économiquement active. Les principales céréales cultivées sont : le mil, le riz, le blé, le maïs le sorgho et la canne à sucre. Cependant, Le blé occupant une place importante dans l’économie du Mali, n’a lieu que dans les régions du nord du Mali. Jadis, la production en blé de ces régions suffisait à faire tourner à plein régime les grands moulins. Actuellement, presque toute la production est utilisée pour la consommation directe de la population.