Table des matières

Le lièvre d’Amérique ( Lepus americanus ) est une espèce clef de la forêt québécoise, particulièrement à cause de son rôle écologique. Actuellement, sa gestion est limitée par les moyens de qualifier son habitat. En effet, les outils dont nous disposons ne sont pas assez précis et leur résolution est grande par rapport au domaine vital de l’espèce. Mon étude visait donc à élaborer un nouvel outil de gestion en cherchant l’échelle ou la combinaison d’échelles caractérisant le plus fidèlement la qualité de l’habitat du lièvre d’Amérique. J’ai réalisé cette étude dans une sapinière à bouleau jaune située au nord-ouest de Québec. J’ai mis en relation trois années de relevés de fèces avec des données d’habitat prises à six échelles spatiales (10 m, 25 m, 50 m, 100 m, 250 m et 500 m). Ces données d’habitat, i.e. obstruction visuelle latérale de la végétation, fermeture de la canopée et composition en feuillus, conifères provenaient de données de terrain pour les trois premières échelles et de cartes forestières pour les trois autres. J’ai pu déterminer que l’environnement qui influençait le plus la répartition du lièvre allait jusqu’à 50 m de rayon autour d’un point et que les variables les plus significatives étaient la densité latérale de la végétation ainsi que la présence de conifères en régénération.

La biologie est une source constante de renouveau et durant mes études, cette matière s’est révélée mon domaine d’intérêt. J’ai toujours voulu travailler à comprendre les relations faune végétation. Le sujet que Monsieur Marcel Darveau m’a proposé pour ma maîtrise me permet, pour la première fois, de faire de la recherche dans un domaine qui me plait et me passionne.

Je remercie donc chaleureusement mon codirecteur Monsieur le Docteur Marcel Darveau ainsi que mon directeur, Monsieur le Docteur Jean Huot de m’avoir appuyée et dirigée durant mon projet. Je remercie chaleureusement Monsieur le Docteur Cyrille Barrette d’avoir révisé une version préliminaire de ce manuscrit. Je remercie chaleureusement tous ceux qui m’ont soutenue dans ce projet.

Ce mémoire est constitué d’un article scientifique qui sera soumis à la Revue Canadienne de Recherche Forestière. Il est complété d’une introduction et d’une conclusion générale. Je serai le premier auteur de l’article; Marcel Darveau et Jean Huot en seront les co-auteurs.