Collection Mémoires et thèses électroniques
AccueilÀ proposNous joindre

CHAPITRE 2 Objectifs et hypothèses de recherche

Les carences nutritives provoquent des diminutions de rendements en agriculture et des prolongations de rotations en foresterie. De plus, la qualité des organes de dissémination est plus faible pour les plants stressés. Actuellement, des analyses de tissus foliaires sont généralement utilisées afin d’identifier la présence de carences nutritives. De telles analyses impliquent la collecte de matériel de même qu’un traitement en laboratoire ce qui est fastidieux et coûteux. L’état nutritionnel d’une plante influence par ailleurs sa teneur en pigments. Étant donné que ces pigments tracent la signature spectrale des plantes, on comprend pourquoi les technologies associées aux propriétés optiques des végétaux peuvent être utilisées pour détecter la teneur en pigments ou leurs variations. La réflectance est aujourd’hui utilisée pour le suivi de la végétation à partir de capteurs satellitaires, aéroportés et même embarqués. La fluorescence d’origine végétale a, quant à elle, un potentiel certain pour la détection de carences nutritives.

Il semble maintenant important de comparer la réflectance et la fluorescence au niveau de leur potentiel de détection des carences nutritives. De plus, leur combinaison pourrait améliorer dans la détection de carences nutritives. La volonté de réduire le temps et potentiellement le coût associé à l’acquisition de la donnée, à son traitement ainsi que la volonté de faire une meilleure gestion des cultures ont motivé la réalisation de cette thèse.

Le Tableau 10 présente les hypothèses de recherche ainsi que les objectifs secondaires étant associés à chacune des hypothèses. Les objectifs principaux de la présente étude sont présentés à la page suivante, accompagnés de l’hypothèse de recherche y étant associée.

1) Sur une culture de pomme de terre, évaluer et comparer les potentiels de la réflectance, de la fluorescence et de la combinaison des deux méthodes pour la détection de carences nutritives en se basant sur l’hypothèse qu’il est possible, par télédétection (fluorescence et réflectance) sur la biomasse aérienne du plant de pomme de terre, d’identifier à des stades précoces, des perturbations induites par des carences nutritives apparaissant notamment sous forme de désordres physiologiques ou retard de croissance.

2) Identifier l’état de déséquilibre nutritif de plants de pomme de terre en utilisant des mesures de fluorescence et de réflectance sur la biomasse aérienne et définir un indicateur, en se basant sur l’hypothèse suivante : la relation entre l’intensité de la fluorescence, la réflectance et l’état de déséquilibre identifié par le diagnostic de composition nutritionnelle (CND) permet la mise en place de nouveaux indicateurs diagnostiques.

3) Mesurer l’impact de l’angle de mesure de la fluorescence sur la discrimination des carences nutritives d’une culture de pomme de terre, en se basant sur l’hypothèse suivante : Une mesure de fluorescence effectuée sur un plant exposant plus de nervures et de tiges permet une meilleure détection des carences nutritives étant donné que la fluorescence bleu-vert émane principalement des nervures et des tiges et qu’elle augmente en présence de carences nutritives.

Tableau 10 Présentation des objectifs spécifiques associés à chacune des trois hypothèses de recherche.

Note : ratio V/L = (surface occupée par tiges +nervures) /surface occupée par le limbeCND= diagnostic de composition nutritionnelle

© Marie-Christine Bélanger, 2005