Collection Mémoires et thèses électroniques
Accueil À propos Nous joindre

Pistes de recherche

Les résultats de la recherche mettent en lumière des aspects qui pourraient faire l’objet de futures investigations. En voici quelques-uns.

D’abord, malgré l’impact manifeste que les affordances sociales ont eu, on a par ailleurs constaté leur complexité interactionnelle, d’autant que nous les avons combinées étroitement au potentiel d’affordances numériques. Dans le cadre de cette recherche, nous avons ciblé un certain nombre d’affordances, sur la principale base de leur possibilité pour l’analyse réflexive. Bien que le contexte étudié était concret et qu’il ait été considéré dans sa globalité, il n’en demeure pas moins que nous avons adopté une lunette particulière pour orienter sa conception et l’observer. En vertu de la complexité des interactions qui interviennent, nous pouvons postuler que d’autres affordances que celles qui ont été ciblées ont pu entrer en jeu dans la participation à l’environnement d’apprentissage étudié. Ainsi, la question des affordances émergentes nous apparaît féconde à explorer plus en détail en vue d’en évaluer l’impact potentiel.

D’autre part, on a fait mention à quelques reprises des possibilités offertes par les outils de messagerie instantanée en matière de soutien juste à temps. Bien que peu de données aient été colligées à ce chapitre, un tel outil a néanmoins été utilisé par une majorité d’étudiants de cette recherche et nous avons aussi eu l’occasion d’intervenir auprès d’eux à l’aide de ce médium. Une exploration plus en profondeur des possibilités de l’outil nous semble prometteuse, et possiblement dans une optique de réflexion dans l’action (Schön, 1983). L’expérience vécue dans le cadre de l’initiative de l’École éloignée en réseau (2002), notamment par la veille technoémotionnelle[64] offerte, pourrait constituer un point d’ancrage à la démarche.

D’un point de vue méthodologique, la vaste utilisation que nous avons faite de l’outil d’analyse statistique intégré au Knowledge Forum a fait émerger des besoins à l’égard de l’engagement des étudiants dans un processus d’analyse réflexive en collaboration. Nous pensons ici en particulier aux formateurs de maîtres qui pourraient bénéficier, pendant la tenue des stages des étudiants dont ils sont responsables, de certaines fonctionnalités en lien avec leur intervention. À l’heure actuelle, les données fournies par l’outil statistique du Knowledge Forum sont surtout des données brutes qui doivent faire l’objet de nombreuses manipulations avant de pouvoir se pencher sur un niveau d’analyse semblable à celui que nous avons présenté. Le temps requis pour procéder à de telles analyses nous apparaît difficile à gérer compte tenu de la courte durée de certains stages. Or, nous croyons qu’il serait possible d’automatiser certaines phases supplémentaires de compilation des données fournies pour réduire les manipulations humaines et ainsi passer plus rapidement à un niveau d’analyse et d’interprétation. Mentionnons que la version 4.6 de l’environnement de coélaboration de connaissances sera plus facilitante à ce niveau puisqu’il sera possible d’y greffer des modules d’analyse qui auront été développés par de tierces parties.

Enfin, considérant que les fruits d’une démarche d’analyse réflexive sont aussi destinés à un réinvestissement dans la pratique, il nous semblerait pertinent de joindre à nos analyses de discours des séances d’observation en classe qui permettraient d’investiguer en quoi et de quelles façons les propos élaborés dans le cadre du processus de réflexion collaborative par le biais de l’écrit sont réinvestis en classe par les stagiaires. Ce volet, qui a trait aux croyances et à la façon dont elles se manifestent, pourrait être inspiré notamment par les travaux de Argyris et Schön (1978) à propos de la théorie épousée et de la théorie en usage. Une telle démarche s’inscrirait dans la continuité de ce que nous avons fait dans la recherche. En effet, si nous avons ici vérifié la perception d’un certain nombre d’affordances mises en place pour soutenir la réflexivité, la façon dont elles ont été utilisées et ce qu’elles ont généré au niveau du discours, il serait maintenant pertinent de vérifier les retombées des échanges qui ont eu lieu sur l’activité pédagogique quotidienne à l’intérieur de la classe.



[64] Il s’agit d’un soutien affectif qui est offert en réseau, en misant sur des attitudes de camaraderie, d’écoute active et d’empathie.

© Stéphane Allaire, 2006