Collection Mémoires et thèses électroniques
AccueilÀ proposNous joindre

Annexe G : Description des sujets avec données manquantes 

Tableau des sujets dont les résultats sont manquants à 48 heures et à 168 heures

Tableau de certains sujets particuliers dans l’étude

* Ce sujet a eu un hématome surrénalien découvert à 48 heures.

¤ Ce sujet était le seul patient avec une ISR diagnostiquée au jour 7.

# Ce sujet n’a pas fait partie de la cohorte de sujets subissant les tests de stimulation. De plus, un dosage du cortisol pour ce sujet a été réalisé au quatrième jour mettant en évidence un niveau de cortisol aléatoire abaissé qui a soulevé la possibilité d’un hypopituitarisme chez ce patient. Ce sujet ne faisait pas partie de la cohorte des 40 sujets ayant subi les tests de stimulation à l’ACTH et n’a pas été comptabilisé dans le nombre total de cas d’hypopituitarisme identifié dans cette étude servant à calculer la prévalence totale d’hypopituitarisme. Il a été exclu de ce calcul étant donné que nous n’avons pas révisé systématiquement les dossiers de chaque patient qui n’avait pas subi les tests à l’ACTH.

Description clinique des 6 sujets ayant été traités empiriquement pour une IS

NB : Il est très intéressant de noter qu’à 24 heures, 3 sujets dans le groupe étomidate présentaient une ISR. Seulement le sujet #4 fait partie de ces trois sujets. Le sujet # 2 représente un cas à la limite qui aurait pu être classifié comme ayant une ISR dans le groupe étomidate. Parmi les 3 cas d’ISR prouvés par le test à l’ACTH dans le groupe étomidate, les cliniciens ont considéré que seulement le sujet # 4 nécessitait un traitement de remplacement en hydrocortisone alors qu’il présentait potentiellement un hypopituitarisme. La proportion d’ISR cliniquement significative aurait été de 33 % (1/3). En rajoutant le cas # 2, la proportion de sujets présentant une ISR cliniquement significative pour le groupe étomidate aurait pu monter à 50 % (2/4). Pour le groupe de sujets non exposés à l’étomidate, il y a eu 3 cas d’ISR à 24 heures. Aucun de ces trois sujets n’a eu le diagnostic clinique d’une insuffisance surrénalienne.

© Patrick Archambault, 2007