Collection Mémoires et thèses électroniques
AccueilÀ proposNous joindre

Introduction

Les traumatisés cranio-cérébraux (TCC) représentent un problème important de santé publique. Aux États-Unis, il y a 150 000 décès par année dus à des traumatismes dont le tiers sont des blessures fatales crâniennes [1, 2]. Selon le « Registre des traumatismes du Québec » [3], les TCC admis en 2001-2002 se distribuaient ainsi : à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus (HEJ), il y a eu 367 TCC admis (127 intubés), à l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal (HSC), on pouvait compter 280 TCC admis (204 intubés) et finalement, au Montreal General Hospital (MGH), il y a eu 273 TCC admis (154 intubés). Les TCC, souvent victimes d’accidents graves de la route, sont amenés à l’urgence dans un état comateux dont la sévérité nécessite une intubation pour assurer leur survie. L’intubation de ces patients représente donc une intervention cruciale dans les soins qui leur sont prodigués. L’étude de tout effet bénéfique ou indésirable additionnel relié à l’usage de l’étomidate, un médicament administré couramment pour faciliter l’intubation des TCC, constitue donc une démarche très importante pour l’avancement des soins auprès de cette population.

© Patrick Archambault, 2007