Chargement...
[Précédent] [Suivant] [Retour aux résultats]
Un exemple de créativité dans la bande dessinée : les langages d'Achille Talon



De courts extraits de mémoires ou thèses peuvent être copiés sans l’autorisation de l’auteur à condition que celui-ci soit dûment cité. Afin de respecter le droit d’auteur, celui-ci doit autoriser préalablement tout emprunt dépassant l’utilisation équitable .
Lien permanent:  
Résumé:

À partir de la bande dessinée humoristique Achille Talon (AT), cette thèse explore deux langages ou systèmes de communication, l'un iconique (extra-linguistique), l'autre linguistique. Le repérage des signes "marqués" ou imprévisibles (d'où naît le comique) et la reconnaissance de leur articulation en un système cohérent servent de fil conducteur; une approche sémiologique permet de regrouper divers phénomènes relevant de la linguistique et de la rhétorique. Par l'analyse des manifestations de créativité de performance ou de parole caractéristiques du style d'AT (talonnismes), la thèse vise à définir ce style, à montrer l'unité de l'oeuvre et à décrire ses langages par rapport aux conventions de la BD et au système du français. D'abord, on examine les signes qui composent le langage visuel d'AT (chap. 1), puis ceux qui relèvent de la langue (chap. 2-6), depuis les unités minimales jusqu'aux unités phraséologiques et au discours; le dernier chapitre (chap. 7) porte sur le métadiscours.

Langue:  
Mots clés:  
Numéro unique:   
Version 2.3