Chargement...
[Précédent] [Suivant] [Retour aux résultats]
L'occupation du site hivernal inuit Oakes Bay 1 (HeCg-08), Labrador, Canada : micromorphologie et zooarchéologie des dépotoirs


:
:

De courts extraits de mémoires ou thèses peuvent être copiés sans l’autorisation de l’auteur à condition que celui-ci soit dûment cité. Afin de respecter le droit d’auteur, celui-ci doit autoriser préalablement tout emprunt dépassant l’utilisation équitable .
Lien permanent:  
Résumé:

Les fouilles archéologiques du site Oakes Bay 1 à Dog Island, près de Nain (Nunatsiavut, Labrador) ont révélé l'existence d'un village hivernal inuit habité de la fin du 17ème à la fin du 18ème siècle. Cette occupation intervient pendant le Petit Âge glaciaire qui a engendré une importante variabilité sur l'étendue de la banquise côtière et donc sur la répartition des différentes populations de phoques de la région, chassées par les Inuits. L'objectif principal de cette étude est d'utiliser, de façon conjointe et inédite, la zooarchéologie et la micromorphologie, afin de proposer une fine chronologie d'occupation reliée à l'évolution des pratiques de subsistance et ce, pour deux maisons occupées au 18ème siècle. Les analyses montrent que l'économie de subsistance était constante et basée sur la chasse au phoque annelé au printemps sur la banquise côtière. Pour chaque maison, on observe une première phase d'occupation récurrente associée à des conditions environnementales prévisibles suivie d'une deuxième phase d'occupation plus sporadique probablement liée à des variations climatiques plus importantes. Cette étude montre que l’utilisation conjointe de la micromorphologie et de la zooarchéologie permet d’identifier différents marqueurs climatiques ainsi que des processus naturels et anthropiques responsables de la formation des dépotoirs.

Langue:  
Mots clés:  
Numéro unique:   
Version 2.3