Chargement...
[Précédent] [Suivant] [Retour aux résultats]
L'audit de contenu en architecture d'information: examen de la méthode à travers les écrits d'experts


:

De courts extraits de mémoires ou thèses peuvent être copiés sans l’autorisation de l’auteur à condition que celui-ci soit dûment cité. Afin de respecter le droit d’auteur, celui-ci doit autoriser préalablement tout emprunt dépassant l’utilisation équitable .
Lien permanent:  
Résumé:

Depuis une vingtaine d’années, le Web s’est imposé comme média privilégié par une variété d’organisations (instances gouvernementales, entreprises, organismes, etc.) pour transmettre une quantité substantielle d’informations à leurs destinataires. La mise en place adéquate de ces imposantes structures informationnelles dépend, entre autres, de spécialistes de l’information et de la communication de divers champs d’expertise, dont l’architecture d’information (AI). Dans la mesure où l’accès à une information particulière constitue l’objectif principal d’une majorité d’activités de recherche sur le Web, ces spécialistes portent normalement une grande attention au contenu présenté. Pour ce faire, différentes méthodes visant à mieux appréhender le contenu ont vu le jour depuis quelques années. L’audit de contenu est l’une d’elles. Considérée par plusieurs spécialistes comme incontournable, cette méthode experte vise à identifier, à dénombrer, à décrire et à évaluer le contenu d’un site Web ou d’un écosystème informationnel plus vaste en le confrontant à une liste de critères d’analyse (ex. : genre, style, pertinence). La communauté d’AI se heurte actuellement à un déficit de recherche à propos de l’audit de contenu. En effet, rares, voire inexistants, sont les travaux de recherche qui en rendent compte de manière exhaustive. Fort d’une validation plutôt informelle effectuée en grande partie par des praticiens, l’audit de contenu se voit en revanche abondamment décrit et commenté dans une foule d’écrits professionnels. C’est ce qui nous a menée à examiner un corpus d’écrits d’experts abordant l’audit de contenu (ouvrages, publications Web, articles). Cette recherche procède à un examen approfondi de l’audit de contenu comme méthode d’évaluation de l’architecture d’information d’un écosystème informationnel numérique. Plus précisément, cette recherche dresse un portait des publications abordant l’audit de contenu et de leurs auteurs, définit l’audit de contenu, cerne ses principales caractéristiques, fait l’examen des activités et des protocoles d’audit de contenu et, enfin, analyse les critères d’audit de contenu. Les résultats mettent en lumière une importante disparité entre les propos des auteurs des publications du corpus. Que ce soit concernant la dénomination de la méthode, sa définition, ses caractéristiques, ses activités ou ses critères, le discours présenté dans chaque publication du corpus exprime de manière fragmentaire les savoirs disciplinaires à propos de l’audit de contenu. Nous observons aussi que les savoirs relatifs à la méthode ne cernent que partiellement la réalité informationnelle des organisations. En filigrane des écrits relatifs à l’audit de contenu, on constate que le discours actuel à propos de cette méthode est le reflet d’une approche plutôt traditionnelle de l’architecture d’information. Mots-clés : audit de contenu, inventaire du contenu, architecture d’information, évaluation experte.

Abstract:

For twenty years, the Web has emerged as the favoured s of communication by a variety of organisations (governments, businesses, organisations, etc.) to deliver a substantial amount of information to their recipients. The proper implementation of these imposing informational structures depends, inter alia, on information and communication specialists in various fields of expertise, including information architecture (IA). Insofar as access to particular information is the main purpose of a majority of research activities on the Web, these specialists should pay special attention to content. To do so, different methods intended to provide a better understanding of content have emerged in recent years. Content audit is one of them. Considered by many specialists as indispensable, this expert method aims to identify, count, describe and evaluate the content of a website by confronting it to a list of analysis criteria (e.g.: genre, style, relevance). The IA community is currently facing a deficit of research about content audit. Indeed, research about this method is rare, if non-existent. Content audit is, however, extensively described and commented in a host of professional writing. This is what led us to examine a corpus of experts’ writing addressing content audit (book, Web documents, articles). Our research aims to carry out a thorough review of content audit as an information architecture evaluation method. Specifically, this research describes publication addressing content audit and their authors, defines content audit and identifies its main features, examines and content audit activities and protocols, and finally analyses content audit criteria. Our results highlight a significant disparity between the authors’ discourse. Whatsoever concerning the description of the method, its definition, its characteristics, its activities, or these criteria, the speech presented in each publication expresses fragmentally the disciplinary knowledge about content audit. We also observe that the current content audit-related knowledge covers only partially the organisations’ informational reality. Finally, we note that the current discourse about the method displays a reflection of a rather traditional information architecture approach. Keywords : content audit, content inventory, information architecture, expert evaluation.

Langue:  
Mots clés:  
Numéro unique:   
Version 2.3