Chargement...
[Précédent] [Suivant] [Retour aux résultats]
La portée de l'article 1275 du Code civil du Québec à l'égard du fiduciaire


:

De courts extraits de mémoires ou thèses peuvent être copiés sans l’autorisation de l’auteur à condition que celui-ci soit dûment cité. Afin de respecter le droit d’auteur, celui-ci doit autoriser préalablement tout emprunt dépassant l’utilisation équitable .
Lien permanent:  
Résumé:

La notion de tiers-fiduciaire, prévue à l’article 1275 du Code civil du Québec, suscite de nombreuses interrogations. Bien que plusieurs jugements rendus par les tribunaux à son sujet au cours des dernières années ont suscité l’intérêt et inspiré bon nombre d’auteurs, certaines questions demeurent. Cette étude a comme objectif de développer des éléments de réflexion, voire de proposer des pistes de solutions aux problèmes soulevés par l’article 1275 C.c.Q. Elle comporte deux volets : le premier porte principalement sur l’étendue qu’il faut donner à la signification du terme bénéficiaire ainsi que sur la portée qu’il nous paraît nécessaire d’appliquer à la règle qui exige du constituant-fiduciaire ou du bénéficiaire-fiduciaire qu’il agisse conjointement avec le tiers-fiduciaire; le deuxième volet suggère une remise en question de la jurisprudence relative au non-respect de l’article 1275 C.c.Q. de même qu’il propose un comparable entre les règles qui régissent la notion de fiduciaire avec certaines notions du droit des sociétés et certaines dispositions du droit civil français.

Langue:  
Mots clés:  
Numéro unique:   
Version 2.3