Chargement...
[Précédent] [Suivant] [Retour aux résultats]
"Nous ne sommes pas tranquilles" suivi de "Dans l’antichambre du poème" : la pratique de la présence en écriture poétique


:

De courts extraits de mémoires ou thèses peuvent être copiés sans l’autorisation de l’auteur à condition que celui-ci soit dûment cité. Afin de respecter le droit d’auteur, celui-ci doit autoriser préalablement tout emprunt dépassant l’utilisation équitable .
Lien permanent:  
Résumé:

Ce mémoire est composé de deux parties distinctes. La première partie consiste en un recueil de poèmes intitulé Nous ne sommes pas tranquilles. Divisé en trois sections, ce dernier est le fruit d’un travail d’écriture cherchant à conserver l’élan brut et initial de la voix poétique. Une écoute de l’émergence d’une forme authentique et révélatrice du fond du poème s’est faite et s’est raffinée tout au long de la création. L’expression d’un besoin de rejoindre l’autre, que cet autre s’incarne dans le double, la figure amoureuse ou un « nous » collectif, se déploie dans une parole qui appelle la libération et l’espoir. Ce recueil est suivi d’un essai réflexif se penchant sur l’étape préparatoire à l’activité d’écriture, nommée l’antichambre du poème. Cette recherche de nature poétique, expérientielle et phénoménologique s’appuie sur des entretiens ayant été réalisés avec quatre poètes québécois : Claude Paradis, Louise Dupré, Paul Bélanger et Louise Warren. La pratique de la présence et les rituels personnels ont été examinés lors de ces rencontres, de la perspective du rôle unique qu’ils pourraient détenir dans le processus de création du poème. Les thèmes de l’accompagnement par les autres arts, de l’implication des sens et du corps, de la forme, de la volonté et de l’accueil ont entre autres été abordés. Les témoignages recueillis ont été mis en lien avec les essais et les recueils de ces mêmes auteurs, ainsi qu’avec les oeuvres de différents autres poètes et penseurs, tels que Gaston Bachelard, René Lapierre, Paul Chamberland, Susan-Lee Wyche-Smith et Myriam Watthee-Delmotte.

Langue:  
Mots clés:  
Numéro unique:   
Version 2.3