Chargement...
[Précédent] [Suivant] [Retour aux résultats]
Toute est dans toute - Sorcelleries et féminismes


:

De courts extraits de mémoires ou thèses peuvent être copiés sans l’autorisation de l’auteur à condition que celui-ci soit dûment cité. Afin de respecter le droit d’auteur, celui-ci doit autoriser préalablement tout emprunt dépassant l’utilisation équitable .
Lien permanent:  
Résumé:

Ce texte témoigne des interrogations qui ont accompagné mon passage à la maîtrise et de ma recherche portant sur la figure de la sorcière comme figure féministe, ainsi que son inclusion dans ma pratique ar-tistique afin d’y soutenir la production d’un discours féministe. Abordant la sorcière sous les angles historique, politique et spirituel, j’examine les différents discours de réappropriation et de réhabilitation qui lui sont accolés. Souvent, ces discours s’apparentent au fémi-nisme radical et au féminisme marxiste ou au féminisme matérialiste. J'ai donc cherché à mieux com-prendre ces théories et en quoi elles concordaient ou non avec ma propre pensée. Je me suis demandé quelle façon celles-ci s'intégraient ou pouvaient s'intégrer à un féminisme d'aujourd'hui, principalement en regard des concepts d’intersectionnalité et de trans-inclusion. De mes recherches, certains concepts ont émergé : la conscience holistique, l’a-hiérarchie, les actes de fabrication et la connaissance comme source de pouvoir. Mots-clés: féminisme, sorcellerie, pensée holistique, a-hiérarchie, acte de fabrication, pouvoir, connais-sance, anticolonialisme, art.

Langue:  
Mots clés:  
Numéro unique:   
Version 2.3