Chargement...
[Précédent] [Suivant] [Retour aux résultats]
Examen de l'évolution des symptômes alimentaires et cliniques sous l'angle de la théorie de l'autodétermination chez une clientèle souffrant d'un trouble des conduites alimentaires


:

De courts extraits de mémoires ou thèses peuvent être copiés sans l’autorisation de l’auteur à condition que celui-ci soit dûment cité. Afin de respecter le droit d’auteur, celui-ci doit autoriser préalablement tout emprunt dépassant l’utilisation équitable .
Lien permanent:  
Résumé:

Les troubles des conduites alimentaires (TCA) sont des problématiques dont l’étiologie est complexe et dont le taux de rétablissement est faible et préoccupant (Keel & Brown, 2010). Divers enjeux motivationnels feraient obstacle à ce rétablissement. Toutefois, jusqu’à maintenant, les études effectuées sur la motivation des personnes souffrant de TCA présentent des résultats mitigés qui sous-entendent que l’analyse de ce concept n’est pas optimale. Il apparaît donc pertinent de s’intéresser à de nouvelles avenues pouvant permettre de raffiner notre compréhension des dynamiques motivationnelles chez cette clientèle. La présente étude tente d’explorer les déterminants de la motivation chez les patients souffrant de TCA par le biais de la théorie de l’autodétermination (TAD). Plus précisément, l’objectif est d’examiner dans quelle mesure des changements au niveau de la satisfaction des besoins psychologiques fondamentaux et de la motivation pourraient être liés à l’évolution des symptômes alimentaires pathologiques chez des personnes souffrant d’un TCA et participant à un traitement. L’échantillon initial est composé de 37 femmes participant à un programme de traitement intensif pour les TCA qui ont complété, à trois temps de mesure (au début, au milieu et à la fin du programme), des questionnaires évaluant l’ensemble des construits de la TAD ainsi que les symptômes alimentaires. Les résultats font état d’associations significatives entre l’évolution de la motivation et l’amélioration des symptômes alimentaires pathologiques. D’ailleurs, les patientes qui profitent le plus du traitement sont celles chez qui la motivation est la plus autodéterminée en général. Ce niveau d’autodétermination aurait un rôle prédicteur de l’évolution positive des symptômes alimentaires pathologiques. En sommes, les résultats obtenus démontrent que les concepts de la TAD sont pertinents dans l’étude des déterminants et du traitement des TCA.

Abstract:

Eating disorders (ED) are known to have complex etiology with low and worrisome recovery rates (Keel & Brown, 2010). Various motivational issues would trigger this recovery. However, studies about ED’s motivation show mixed results, suggesting a non-optimal understanding of this concept. It appears relevant to explore new avenues that could refine our understanding of the motivational dynamics in those disorders. The present study attempts to explore motivation determinants in patients with ED through the Self-Determination Theory (SDT). More specifically, the objective is to explore the extent to which changes in the basic psychological need satisfaction and self-determination in motivation may be related to the evolution of pathological eating behaviors in people suffering of ED and following a treatment program. The initial sample is composed of 37 women participating in an intensive treatment program for ED who completed, at three times (before, in the middle and at the end of treatment), questionnaires evaluating SDT constructs as well as pathological eating symptoms. The results show significant associations between the quality of motivation evolution and the improvement of pathological eating symptoms. Patients who benefit the most from the treatment are those with the higher self-determined motivation in general during the treatment. Moreover, self-determination level in motivation is a predictor of the positive eating symptoms evolution. In conclusion, the results show that SDT concepts are relevant in the motivational dynamics in ED as well as in their treatment.

Langue:  
Mots clés:  
Numéro unique:   
Version 2.3