Chargement...
[Précédent] [Suivant] [Retour aux résultats]
Accroître l’autonomisation économique pour soutenir l’empowerment des femmes rurales au Mali : étude de deux structures collectives féminines de la région de Koulikoro (l’association «Musow jigitugu-ton» des productrices de farines infantiles de la commune de Toubacoro et l’union «Si yiriwa» des productrices de beurre de Karité du Cercle de Dioïla).


:

De courts extraits de mémoires ou thèses peuvent être copiés sans l’autorisation de l’auteur à condition que celui-ci soit dûment cité. Afin de respecter le droit d’auteur, celui-ci doit autoriser préalablement tout emprunt dépassant l’utilisation équitable .
Lien permanent:  
Résumé:

Au Mali, les femmes rurales constituent des actrices incontournables dans la production agricole, secteur sur lequel repose l’économie du pays. Pour un développement inclusif, et partant de la logique que l’autonomisation économique des femmes entrainerait leur empowerment, les centres d’autopromotion ont été mis en place par le gouvernement malien et ses partenaires dans les cercles et les communes afin de mieux promouvoir les femmes rurales. Cette étude a pour objectif de vérifier cette prémisse en saisissant les changements au niveau de l’empowerment des femmes occasionnés par les activités d’autonomisation économique au sein des centres d’autopromotion de l’association Musow jigitugu-ton de Toubacoro et de l’union Si yiriwa de Dioïla. Sur la base d’une démarche qualitative, des entrevues individuelles et des focus group ont été réalisés avec 31 femmes, 1 gestionnaire et 10 responsables des structures partenaires. Les résultats ont montré que les activités des centres favorisent l’autonomisation économique des femmes membres, cependant, des efforts restent à fournir pour une gestion autonome des revenus générés par les femmes afin de mieux maintenir leur autopromotion. Les résultats ont également permis de montrer que l’autonomisation économique est un vecteur de l’empowerment des femmes rurales. Toutefois, ce processus reste très affecté par la domination masculine encore profondément intégrée par les femmes. On retient aussi que les approches des partenaires sont défaillantes et que des mesures doivent être entreprises pour une meilleure intégration du genre dans toutes les actions si l’on veut que les centres d’autopromotion remplissent bien leurs rôles. Mots-clés : autonomisation économique des femmes, empowerment des femmes, centre d’autopromotion, femmes rurales, domination masculine.

Abstract:

Rural women in Mali are essential actors in agriculture, which is the most important field of the country’s economy. To promote inclusive development and women’s economic empowerment, the Malian government and local municipalities have set “self-promotion centers” to promote rural women empowerment. This study examines the self-promotion centers of the association "Musow jigitugu-ton" of Toubacoro and the union "Si yiriwa" of Dioïla. The main objective of the study is to investigate the impact of economic empowerment activities in women's empowerment. Using a qualitative approach, individual interviews and focus groups were carried out with 31 women, 1 manager and 10 managers of the partner organisations. The results indicate that activities of the centers improved women economic empowerment who are members, but efforts are still needed to manage the income generated by women in order to maintain their self-promotion. The results also show that economic empowerment is a vehicle for the empowerment of rural women. However, this process is still very much affected by the male dominance deeply integrated by women. Partners' approaches are failing in this regard and some measures must be taken to integrate gender approach in all actions if self-promotion centers are to fulfill their roles. Keywords: women economic empowerment, women empowerment, self-promotion center, rural women, male dominance.

Langue:  
Mots clés:  
Numéro unique:   
Version 2.3