Chargement...
[Précédent] [Suivant] [Retour aux résultats]
Cosmogonie des possibles : renégociation de la vérité fictionnelle et lecture quantique dans «Des anges mineurs» et « Dondog» d'Antoine Volodine


:

De courts extraits de mémoires ou thèses peuvent être copiés sans l’autorisation de l’auteur à condition que celui-ci soit dûment cité. Afin de respecter le droit d’auteur, celui-ci doit autoriser préalablement tout emprunt dépassant l’utilisation équitable .
Lien permanent:  
Résumé:

Le post-exotisme propose une expérience de lecture déstabilisante. L’univers fictionnel autoréférentiel créé par Antoine Volodine maintient dans l’indéfinition les frontières qui séparent les êtres, mais également celles entre le réel et le rêve, la vérité et l’invention. Ce monde, perturbant déjà les attentes du lecteur, est dans certains cas transmis par des narrations problématiques qui le rendent d’autant plus difficile à saisir. C’est le cas dans les deux romans à l’étude, Des anges mineurs (1999) et Dondog (2002). La combinaison d’éléments formels qui brouillent les repères du lecteur et le mènent à renégocier son adhésion au récit crée un dispositif particulier qui est au centre de ce mémoire. Celui-ci modifie la façon dont le lecteur pourra se saisir de la vérité fictionnelle : ses piliers habituels, l’autorité narrative et la cohérence fictionnelle, sont marqués par l’incertitude et tissent donc, plutôt qu’une vérité unique, une multitude de possibles. Le rapport au réel sous-tendu par la physique quantique fournit un éclairage intéressant pour comprendre les ressorts de cette vérité fictionnelle multiple. Tous deux admettent la coexistence d’états concurrents, placent l’observateur comme foyer du réel et modulent les possibles selon un rapport de probabilité. Ce parallèle fournit une manière de cerner les effets directs du dispositif formel et d’observer les mécanismes qui se mettent en place dans la lecture d’un monde évanescent.

Langue:  
Mots clés:  
Numéro unique:   
Version 2.3